Lisa in Luik

Emigreren naar België

Bij de wethouder op de thee 23 september 2008

Filed under: Lisa's leven in Luik! — misssmokygaatstoppen @ 11:32 am
Tags: , , , , , ,

Vanochtend had ik de kinderen naar school gebracht en daarna was ik naar de supermarkt gegaan (so far mijn Sex & The City-leven). Ik stond in de rij toen mijn mobiel afging; het was de secretaresse van de ‘echevin’ André Schroyen, oftewel de wethouder (of zoals de Vlaming zegt: schepen, maar da’s een raar woord ; )) Of ik de beste man live wilde spreken. Maar natuurlijk! Eén oktober heb ik een afspraak om te praten over de viezigheid in St. Leonard. Iemand nog tips?

Advertenties
 

Cher Bourgmestre Demeyer… 2 september 2008

Aujourd’hui Benjamin et son cousin ont travaillés dans notre futur loft. Mara, Evy et moi-même sommes allés leur rendre une petite visite pour voir où ils en étaient. Pour aller dans notre loft, nous passons par les rues Hors-Château et En Feronstrée, traversons la Place Saint Léonard et arrivons ensuite Rue Vivegnis. A partir de la Place Saint-Léonard, je ne peux m’empêcher d’être triste, parce que l’endroit est tellement sale. Tous les jours, je vois le personnel de nettoyage s’affairer dans les rues Hors Château et En Féronstrée, mais après la Place Saint-Léonard, plus rien. Il me semble que c’est la frontière de la propreté. Il n’y pas de magasins, pas de touristes, donc pas d’intérêt à pousser plus loin que là?
Veuillez trouver ci-joint quelques unes de mes “trouvailles”, en l’espace d’une centaine de mètres (les photos sont réalisées avec mon téléphone portable, d’où leur couleur bleue):

 

Une journée sans crotte de chien fraîchement moulée sur les trottoirs étroits de notre belle Ville, est en jour sans…

Pourquoi garder ses poubelles chez soi? Elles sont bien là, non?

 

La trouvaille la plus bizarre de la journée: une tête de poisson dans un papier alu. Un peu plus loin une boîte Tupperware avec des petits pois-carottes. presque tout un repas.

 

Là où les enfants jouent à pieds nus, on voit toujours ces mêmes individus qui balancent leurs crasses.

 


Notre quartier est très vivant, avec une place et une plaine de jeux géniales. Mais l’odeur des déjections canines et des détritus le rendent malheureusement beaucoup moins agréable.

J’en rage. Notre loft devient chouette, mais j’émets certaines craintes par rapport au quartier. Je ne m’y sens pas chez moi. Ce n’est vraiment pas un endroit pour y laisser jouer ses enfants dehors. Ce n’est pas seulement la faute de la Ville de Liège, je peux le comprendre. Il y a pleins de gens asociaux et pas éduqués qui considèrent la rue comme un dépotoir. Mais j’ose espérer que la Ville de Liège prendra les mesures nécessaires pour améliorer ce triste cadre. Si ça continue, je pense sincèrement que ce n’est pas ici que je veux habiter. Quand j’étais en train de prendre des photos des crottes de chien, il y avait deux personnes qui me regardaient. “Allez-vous les envoyer au Bourgmestre?”, m’ont-ils demandé. “Oui, probablement”, leur ai-je répondu. Il s’agissait de deux habitants du quartier qui acquiesçaient quand je leur disait que je trouvais le quartier vraiment sale et que personne n’avait l’air d’y prêter attention. Ils ont également pensé à vous écrire. “Il faut le faire!”, leur ai-je dit. “Plus on se fera entendre, mieux ce sera!”

Cher Monsieur le Bourgmestre, chers Echevins, pourriez-vous faire en sorte que nos enfants puissent jouer dehors? Pourriez-vous nous aider pour que les gens du quartier puissent sortir en rue sans avoir à subir tant de misères? S’il vous plaît? Veuillez recevoir, cher Monsieur le Bourgmestre, chers Echevins, l’expression de ma plus sincère gratitude.

(met mijn hartelijke dank aan Michaël voor de Franse vertaling)